Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €


Tea and conspiracy. ft Jind Hamilton

Arthur Wellesley

 
─ Messages : 35
─ Shillings : 561
─ Avec nous depuis : 03/07/2021
─ Localisation : Apsley House, à Piccadilly ou Stratfield Saye House, Hampshire
─ Emploi : Explorateur et Cartographe, mais pour son bon plaisir. Membre du Traveller's Club, Trésorier du Jockey Club et Président de la Douairière Lubrique.
─ Titre : Marquis, futur Duc.
 
Cartes de visite
─ Réputation:
Tea and conspiracy. ft Jind Hamilton Left_bar_bleue600/1000Tea and conspiracy. ft Jind Hamilton Empty_bar_bleue  (600/1000)
─ Type de personnage: épisodique
Saison: Saison 2

Voir le profil de l'utilisateur    
Tea and conspiracy


Le retour à Londres avait une saveur quelque peu particulière pour Arthur. La mort du roi ne lui avait que trop rappeler que le temps jouait contre tous, et surtout contre son père. Pourtant, il pouvait l’annoncer, le Duc de Wellington allait mieux. Bien mieux. Certes, sa santé restait fragile, mais il pouvait désormais vaquer à ses occupations, moyennant qu’il se repose longuement et ne force pas trop le destin. Fini donc pour lui, de se rendre aux grandes mondanités, à moins qu’elles ne soient ordonnées par la royauté. Pour le reste, il serait représenté par son fils et cela seyait assez mal à Arthur, lui qui avait prévu de s’en retourner au Brésil prochainement. Bien sûr, rien que la mort du roi et le couronnement prochain du nouveau, lui avait coupé l’herbe sous le pied. D’autant plus que son bon ami, le Duc de Norfolk, lui avait confidentiellement dit que le couronnement ne tarderait plus.

Les Wellington étaient donc de retour à Londres, afin de se préparer à ce qui se tramait pour la monarchie, mais également pour que son père puisse affermir sa position en politique, lui qui briguait le poste de premier ministre, pour mieux servir sa nation, maintenant qu’il ne pouvait plus œuvrer à la guerre. Laissant trainer ses oreilles aux bons endroits, Arthur apprit rapidement, que la sulfureuse duchesse Hamilton était par ailleurs de retour à Londres. Et le marquis avait ainsi sauté sur l’occasion de convié la belle brune à une sortie en sa compagnie. Bien sûr, point de simple promenade pour eux, mais une délicieuse sortie au plus prestigieux des salons de thé et de pâtisserie de la capitale. Il connaissait désormais, les goûts raffinés de la dame et comptait lui faire bonne impression ; lui témoigner ainsi l’importance qu’elle prenait dans son existence, en tant qu’amie très chère. Les commérages en sa compagnie et le temps qu’ils eurent pu passer, lui était devenu d’agréables souvenirs.

La missive envoyée et la réponse reçue, Arthur se fit un devoir de paraitre sous son meilleur jour et ses plus beaux habits de circonstances. De même, se présenta-t-il à l’heure dites et parfaitement à l’heure, afin d’accueillir la Duchesse aussi bien que le souhaitait son rang. « Votre Grâce, quel plaisir de vous revoir. »  La salua-t-il avant de l’escorter dans l’établissement, où il avait expressément demandé la meilleure table et la tranquillité. Une fois la dame installée, il en fît de même et reprit la parole. « Je ne vous remercierai jamais assez d’avoir accepté mon invitation, madame la duchesse. Votre compagnie me manquait cruellement. » Il avisa le serveur qui se présentait à eux. « Honneur à vous, votre Grâce, de choisir ce que nous dégusterons ce jour. Vous êtes après tout, une femme de goût, nul ne peut le nier. »



we're meant to be
And everytime I try to fly I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Jind Hamilton

 
─ Messages : 93
─ Shillings : 1146
─ Avec nous depuis : 03/07/2021
─ Localisation : Londres
─ Emploi : Duchesse
─ Titre : Duchesse de Hamilton
 
Cartes de visite
─ Réputation:
Tea and conspiracy. ft Jind Hamilton Left_bar_bleue480/1000Tea and conspiracy. ft Jind Hamilton Empty_bar_bleue  (480/1000)
─ Type de personnage: permanent
Saison: Saison 1

Voir le profil de l'utilisateur    
Tea and conspiracy



Après son extravagante partie de campagne, Jind Hamilton était repartie aussitôt à Londres. Elle avait eu vent que le nouveau Roi ne tarderait pas à se faire couronner. Cela ne l’étonnait pas, il était assez tape-à-l'œil et il souhaitait sans doute porter la couronne le plus rapidement possible. Elle ne pouvait pas le juger, elle aurait fait pareil. C’est pour cette raison qu’elle retourna à Londres, là, où on trouve les meilleurs modistes. La Duchesse avait envoyé sa dame de compagne dès l’aube pour s’assurer que sa modiste préférée soit disponible. Elle en profita également pour redécorer sa demeure située à Belgrave Square. Alors qu’elle était en train choisir la couleur du tissu pour la robe qu’elle porterait le jour du bal de Frederick I, elle reçut une missive du marquis de Wellington. Un sourire radieux s’afficha sur ses lèvres, elle appréciait la compagne d’Arthur et le lieu du rendez-vous en disait beaucoup sur ce gentleman.

Le marquis était présent lorsque la voiture de la sulfureuse se posa devant l’établissement d’exception. Le plaisir est partagé, lord Wellesley. lui répondu-t-elle alors qu’elle se laissa escorter à l’intérieur. Elle n’était pas étonnée que la meilleure table leur soit réservée, seul un membre de la famille royale aurait pu leur privée de cet honneur. Comme à son habitude, Arthur ne tarit pas d’éloge envers la belle Jind. Et je vous remercie de m’avoir invité, je ne me lasse jamais de vos compliments, mon cher.  Je dois quand même vous avouer que j’apprécie également votre compagnie et j’ai hâte qu’on puisse à nouveau se délecter des frasques de la société. Si Miranda était la reine des ragots, la Duchesse et le Marquis en était presque ses héritiers.

Une femme de gout, certainement. Elle demanda qu’on leur serve le thé le plus raffiné de l’établissement et un assortiment de gâteau. J’espère que vous avez apprécié votre séjour dans ma demeure, certes, elle est très éloignée de Londres, mais c’est ce qui fait son charme. Sa situation géographique l’éloignait de la capitale et tous les ragots n’atteignaient pas le centre du monde mondain. Votre retour à Londres s’est-il bien passé ? Je suis revenue dès la fin de ma partie de campagne, je devais me préparer à l’évènement que tout le monde attend avec impatience. Rien d’officiel actuellement, mais Wellesley devait sans doute en savoir plus, mais elle ne dit rien, attendant de voir s’il allait lui révéler quelque chose.


 
TopBot